13 réponses pour “Pourquoi j’aime le Maroc                                                                                                                                                                         le Maroc pour ses terres, ses contrastes, l’âpre beauté de son désert et la richesse des oasis.      

J’aime le Maroc pour ses djebels à couper le souffle (aussi littéralement, quand on le fait à pied).    J’aime le Maroc pour ses vallées étroites qui blessent les montagnes rouges d’une tranchée verte éblouissante.

maroc

J’aime le Maroc pour l’hospitalité sans réserve des petites gens qui accueillent encore Allah Laarbi [pardtranscription erronnée] avec tout ce qu’ils ont et même ce qu’ils n’ont pas. le Maroc pour ses cultures millénaires.

J’aime le Maroc pour sa tolérance, pour son histoire, pour ce que lui laissa le royaume de Grenade, et pour l’austérité des dynasties du désert.

J’aime le Maroc pour sa débrouille, pour la capacité à survivre avec rien, pour ses petites embrouilles et les façons de les défaire.

J’aime le Maroc pour sa cuisine, ses odeurs, ses goûts, ses lumières.
J’aime le Maroc pour son sud, qui est là où je vis, tellement différent des grandes villes.

J’aime le Maroc parce qu’on se contente de détourner le regard quand une touriste se promène en short et en dos nu, au lieu de lui jetter des pierres, et que les fatwhas d’Al Anzhar y font plutôt rire qu’autre chose.
J’aime le Maroc parce que ce pays essaye d’avancer son chemin, sans violence, en zigzaguant entre les écueils et les contradictions.